allo-


allo-

allo- Élément, du gr. allos « autre ».

all(o)-
Préfixe, du gr. allos, "autre".

⇒ALLO-, élément préf.
Élément entrant dans la formation de termes sc. et signifiant « qui est d'une nature différente ».
A.— Les composés désignent (ou qualifient) en général des structures ou des phénomènes présentant des différences ou des anomalies par rapport à des structures ou des phénomènes donnés ou bien qui sont produits ou modifiés par une cause extérieure (all(o)- s'oppose à aut(o)- et fonctionne parallèlement à hétér(o)-).
1. Les composés sont des termes de biol. :
allogamie, subst. fém. « mode de reproduction sexuelle qui consiste en l'union de deux gamètes provenant d'individus différents (ou, chez les végétaux, de fleurs différentes) » (Méd. Biol. t. 1 1970); synon. fécondation croisée, hétérofécondation
allométrie, subst. fém. « 1. étude de la relation entre la croissance d'une partie ou d'un organe et la croissance totale ou celle d'une autre partie ou d'un autre organe, soit dans le même individu, soit dans des individus, races, espèces, etc., différents. 2. mode de croissance selon lequel un organe se développe plus rapidement (allométrie positive) ou plus lentement (allométrie négative) que l'ensemble de l'organisme » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allométrique, adj. « qui se rapporte à l'allométrie; se dit d'un organe qui se développe plus rapidement ou plus lentement que l'ensemble de l'organisme » (Méd. Biol. t. 1 1970); croissance allométrique (cf. Hist. générale des sciences, t. 3, vol. 2, 1964, p. 712)
allomorphie, subst. fém. « passage d'une forme à une autre très différente » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allopolyploïde « polyploïde stable produit par hybridation, par addition de deux lots diploïdes de chromosomes égaux en nombre mais provenant d'espèces différentes » (HUSSON 1964; cf. L. CUÉNOT, J. ROSTAND, Introduction à la génétique, 1936, p. 54)
allopolyploïdie, subst. fém. « construction anormale des cellules du soma possédant un nombre de chromosomes supérieur à 2 » (cf. L. CUÉNOT, J. ROSTAND, Introduction à la génétique, 1936, p. 56)
allosome, subst. masc. « synon. désuet d'hétérochromosome » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allosyndèse, subst. fém. « dans un allopolyploïde, appariement, lors de la méïose, des chromosomes provenant d'espèces différentes » (Méd. Biol. t. 1 1970); anton. autosyndèse
2. Les composés appartiennent au domaine des sc. méd.
a) MÉDECINE :
allochézie inus., « évacuation des matières fécales par une ouverture anormale (fistule, etc.) » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allochirie, synon. de allesthésie (Méd. Biol. t. 1 1970)
allochromatisme, allochromatique, allochromasie
allocinésie « trouble de la motilité consistant dans le fait qu'un mouvement demandé à un membre est effectué par le membre opposé » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allopathe, allopathie, allopathique, allopathiser
allorythmie « anomalie du rythme cardiaque » cf. Méd. Biol. t. 1 1970)
allotrophie « aptitude d'un animal à s'adapter à des régimes alimentaires très différents » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allotrophique, adj. « [en parlant de substances alim.] qui a perdu ses propriétés nutritives à la suite de modifications physico-chimiques subies dans l'organisme » (Méd. Biol. t. 1 1970)
All- (devant initiale vocalique) :
allergie, allergique
allergographie « peu usité, enregistrement et représentation graphique des tests cutanés d'allergie » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allesthésie « trouble de la localisation des sensations tactiles » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allophtalmie « peu usité, « anomalie de coloration dans l'iris d'un seul œil ou dans l'iris des deux yeux » (Lar. 20e, Lar encyclop.); synon. hétérophtalmie
b) PSYCH. et PSYCHOL. :
allocentrique, adj. néol., « qui porte son intérêt sur les autres et non sur soi-même » (Méd. Biol. t. 1 1970; cf. F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 385); attitudes, mobiles allocentriques; synon. altérocentrique; anton. égocentrique
allocentrisme « tendance à concentrer son attention sur autrui plutôt que sur soi-même » (Méd Biol. t. 1 1970); anton. égocentrisme
allocentriste, adj. néol., [en parlant d'une pers., de ses tendances, de ses conceptions] « dont le centre d'intérêt est dirigé vers autrui, qui a rapport à l'allocentrisme » (cf. F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 477); synon. altruiste
allopsychose, subst. fém. « nom donné par Wernicke à un type de psychose caractérisé par des troubles dans la perception des phénomènes extérieurs (hallucinations et illusions) sans atteinte des fonctions motrices » (Méd. Biol. t. 1 1970)
3. Les composés appartiennent au domaine de la chim. :
allobare, adj. et subst. masc. « [se dit d'un élément de composition isotopique différente de celle qu'il possède à l'état naturel] » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allotonique, adj. « se dit d'une solution dont la pression osmotique est différente de celle du milieu auquel elle est destinée » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allotropie, subst. fém. « particularité que possèdent certains corps (p. ex. le carbone et le phosphore) d'exister sous plusieurs formes différentes ayant des propriétés physiques distinctes » (Méd. Biol. t. 1 1970); synon. allotropisme
4. Les composés appartiennent à la ling. :
allomorphe , var. combinatoire du morphème « il arrive souvent qu'un morphème spécifique soit représenté par des morphes différents dans des environnements différents. Ces diverses représentations s'appellent des allomorphes. Ainsi, en anglais, le morphème de pluriel qu'on peut désigner par (s) est régulièrement représenté par les allomorphes [s], [z] et [iz] » (J. LYONS, Linguistique générale, trad. de F. Dubois-Charlier et D. Robinson, Paris, Lar., 1970, p. 142)
allophone , « var. combinatoire (positionnelle) du phonème. (...) dans certaines langues, la distinction entre les sons d et t, b et p, g et k, etc. (c'est-à-dire entre ce que le phonéticien décrit comme des consonnes voisées et des consonnes non-voisées) n'est pas une différence phonologique : ainsi p, t et k peuvent ne figurer qu'au début et à la fin des mots, et b, d et g peuvent ne figurer qu'au milieu des mots. Dans les cas de ce type, on dit que ces paires de sons, distincts du point de vue phonétique, sont des variantes positionnelles, ou des allophones du même phonème » (J. LYONS, Linguistique générale, trad. de F. Dubois-Charlier et D. Robinson, Paris, Lar., 1970 p. 78)
5. Les composés appartiennent à l'anthropol., à la géol., souvent aux deux à la fois (avec parfois extension à d'autres domaines) :
allochtone « qui n'est pas originaire du pays où il habite; se dit d'une roche dont les constituants viennent d'ailleurs » (Lar. 20e, Lar. encyclop.); anton. autochtone
allogène « qui est d'une autre race; qui s'est formé ailleurs que dans la roche où on l'a découvert »
allopatrique, adj. anthropol., « se dit d'un groupe de population isolé géographiquement d'autres groupes » (Méd. Biol. t. 1 1970); anton. sympatrique; biol. « qui se produit ou qui se trouve dans des aires séparées » (Méd. Biol. t. 1 1970)
allophyle « qui appartient à une autre tribu, à une autre nation » (Lar. 19e-Lar. encyclop.)
allothigène, adj. « [en parlant d'un constituant] qui n'a pas pris naissance dans la roche où il se trouve actuellement » (Lar. encyclop.); anton. authigène
B.— All(o)- signifie le plus souvent « variété de » (les composés désignent dans les taxinomies, des plantes, des minéraux, des animaux, etc. apparentés à une classe en dépit de différences).
1. BOTANIQUE :
allocarpe « genre de plante à fleurs composées » (Ac. Compl. 1842)
allographe, subst. masc. « genre de champignons hypoxylés, formé aux dépens du genre graphis » (Lar. 19e)
allomorphe, subst. fém. « genre de la famille des mélastomacées » (Lar. 19e)
allophylus, subst. masc. « arbrisseau ou petit arbre » (Lar. encyclop.; sous la forme allophyle ds Lar. 19e)
alloplecte, subst. masc. « genre de plantes de la famille des gesnériacées » (Lar. 19e-Lar. 20e)
allopore, subst. masc. « genre de polypes » (Lar. 19e qui signale le dér. alloporin)
allosore, subst. masc. « genre de la famille des fougères » (Lar. 19e )
allosperme, subst. masc. « voir allocarpe » (Lar. 19e)
allochroé, adj. « qui est sujet à changer de couleur, ou qui n'offre pas la même couleur partout » (Ac. Compl. 1842); Lar. 19e précise « en parlant de plantes »; aussi ds Lar. 20e; allochroïsme dér. (ibid.)
2. CHIMIE :
allocaféine, subst. fém. « composé dérivant de la caféine » (Lar. 20e)
allocaïne, subst. fém. « anesthésique local, succédané de la novocaïne » (DUVAL 1959)
allocimène, subst. masc. « terpène aliphatique (...) isomère du myrcène et de l'ocimène » (Lar. encyclop. Suppl. 1968)
allocinnamique, adj. « se dit d'un acide (...) stéréo-isomère de l'acide cinnamique » (Lar. encyclop.)
allomucique, adj. « se dit d'un acide (...) isomère de l'acide mucique » (Lar. encyclop.)
allophanique, adj. allophanate dér.
3. MINÉRALOGIE :
allochroïte, subst. fém. « variété de grenat » (cf. DUVAL 1959)
alloclase, subst. masc. « minerai de cobalt qui est une variété bismuthifère du glaucodot » (Lar. encyclop.; aussi ds Nouv. Lar. ill., Lar. 20e)
allogonite, subst. fém.; synon. de glucinite (cf. DUVAL 1959)
allooïte « tuf volcanique. Pouzzolane » (Ac. Compl. 1842)
allomorphite, subst. fém. « variété de barytine » (cf. DUVAL 1959)
allopalladium, subst. masc. « palladium naturel cristallisé dans le système hexagonal » (Lar. encyclop.; aussi ds Nouv. Lar. ill.)
allophanie, subst. fém. « variété d'alumine hydratée qui contient de la silice » (Ac. Compl. 1842 et ds les dict. d'usage)
4. ZOOLOGIE :
allocère, subst. masc. « genre d'insecte » (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.)
allocotylédonés, subst. masc. plur. « (animaux) dont le vitellus n'est ni ventral, ni dorsal » (cf. E. PERRIER, La Philosophie zoologique avant Darwin, 1884, p. 264)
allolobophora, subst. fém. « ver de terre » (Lar. encyclop.)
alloposus, subst. masc. « gros poulpe » (Lar. encyclop.)
alloptère, adj. « se dit quelquefois des nageoires inférieures des poissons, parce que la position de ces nageoires varie beaucoup » (Lar. 19e)
alloteuthis, subst. masc. « sorte de calmar » (Lar. encyclop.)
allothériens, subst. masc. plur. « petits mammifères marsupiaux ayant vécu aux ères secondaires et tertiaires » (cf. E. PERRIER, Traité de zoologie, t. 4, 1893, p. 3534)
allotrète, adj. « se dit des animaux qui ont le corps allongé et percé à ses deux extrémités d'une bouche et d'un anus » (Lar. 19e)
Étymol. ET HIST. — Allo-, élément de composition tiré du gr. « autre, différent ». Les 1ers composés attestés en fr. sont allonyme « auteur qui prend le nom d'un autre » (BOISTE 1808; aussi ds MOZIN-BIBER t. 1 1811 qui indique les synon. pseudonyme et hétéronyme) et allophile « arbrisseau de Ceilan » (BOISTE 1808), orthographié allophylle à partir de BOISTE 1823. Les 1ers termes appartenant au vocab. des sc. méd. sont allopathie (mot créé en all. en 1800 par Hahnemann, enregistré ds Ac. Compl. 1842) et allopathique (LAND. 1840, F. RAYMOND, Dict. général de la langue française, Paris, Pitois-Levrault et Cie, t. 1, 3e éd., 1840). Les composés en allo- apparaissent en nombre appréciable aux nomenclatures des dict. à partir d'Ac. Compl. 1842; ce type de composés ne cessera dès lors de se développer, notamment au XXe s. dans le domaine de la biol. Il reste productif de nos jours.
Rem. 1. Le [o] disparaît devant une initiale vocalique : allergie, allesthésie, allophthalmie, etc. 2. Ds Lar. 19e, on trouve des composés dont le 1er terme est alloï- (du gr. « différent ») : alloïathère « genre de graminées »; alloïsperme, var. de allosperme.
BBG. — BADER-TH. 1962 (composés). — BÉL. 1957 (composés). — Biol. t. 1 1970 (composé); t. 2 1970 (composés). — BOISS.8 (composés). — CHARLES 1960 (composé). — DELORME 1962 (composé). — DUVAL 1959 (et composés). — Électron. 1963-64 (composé). — GARNIER-DEL. 1961 [1958] (composés). — GRAND. 1962 (et composés). — HUSSON 1970 (composés). — LAFON 1969 (composé). — LAPL.-PONT. 1967 (composé). — Lar. méd. 1970 (composé). — LITTRÉ-ROBIN 1865 (composés). — MARCH. 1970 (composés). — Méd. 1966 (composés). — Méd. Biol. t. 1 1970 (et composés). — MUSSET-LLORET 1964 (composés). — NEYRON 1970 (composé). — Nucl. 1964 (composé). — NYSTEN 1824 (composé). — PIÉRON 1963 (composés). — PLAIS.-CAILL. 1958 (composés). — SÉGUY 1967 (composés). — Sexol. 1970 (composé). — SPR. 1967 (composé). — SPRINGH. 1962 (composés).

allo-
Élément de composition, du grec allo-, de allos « autre », servant à former des mots savants, en biologie, en médecine, en physique et chimie, en sciences naturelles (zoologie, botanique), et dans les sciences humaines (linguistique, sociologie). Voir à l'ordre alphabétique.
On trouve en science et en technique de nombreux autres dérivés, comme alloanticorps, n. m., « anticorps produit entre individus différents de la même espèce » et alloagglutinine, n. f.; allocortex, n. m., « cortex cérébral primitif, à couches cellulaires peu différenciées »; allopolyploïde, n. m.; allotriophagie, n. f., « ingestion de matières non comestibles ».

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • allô — allô …   Dictionnaire des rimes

  • allo — ou allô [ alo ] interj. • 1880; angl. amér. hallo, hello, onomat. ♦ Interjection conventionnelle servant d appel dans les communications téléphoniques. Allo, allo, ne coupez pas. ⊗ HOM. Halo. ⇒ALLÔ, ALLO, interj. Terme conventionnel par lequel on …   Encyclopédie Universelle

  • allô — allo ou allô [ alo ] interj. • 1880; angl. amér. hallo, hello, onomat. ♦ Interjection conventionnelle servant d appel dans les communications téléphoniques. Allo, allo, ne coupez pas. ⊗ HOM. Halo. ⇒ALLÔ, ALLO, interj. Terme conventionnel par… …   Encyclopédie Universelle

  • Allo — Escudo …   Wikipedia Español

  • Allo — steht für: Ernest Bernard Allo (1873–1943), einen Dominikanermönch; Allo (Spanien), eine Stadt im Norden Spaniens Vorsilbe (griechisch: anders) z. B. in Allogamie, Allopathie und bei organisch chemischen Verbindungen, die eine bestimmte… …   Deutsch Wikipedia

  • allô ! — ● allô ! interjection (anglo américain hallo, hello) Appel préparatoire à une conversation téléphonique : Allô ! j écoute. ● allô ! (homonymes) interjection (anglo américain hallo, hello) halo nom masculin …   Encyclopédie Universelle

  • Allo — is a town and municipality located in the province and autonomous community of Navarra, northern Spain.External links* [http://www.euskomedia.org/aunamendi/9485 ALLO in the Bernardo Estornés Lasa Auñamendi Encyclopedia (Euskomedia Fundazioa)] es… …   Wikipedia

  • allo- — Präfixoid fremd, anders per. Wortschatz fach. ( ) Beschreibung von Affixen. Dient in neoklassischen Bildungen als Vorderglied komponierter Adjektive und Substantive und bedeutet dabei anders (z.B. Allogamie Fremdbestäubung zu allogam im Gegensatz …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • allo- — comb. form meaning other, from Gk. allo , from allos other, different (see ALIAS (Cf. alias) (adv.)) …   Etymology dictionary

  • allo... — allo..., Allo...: Das Bestimmungswort von Zusammensetzungen mit der Bed. »anders, verschieden, fremd«, vgl. z. B. Allopathie »Heilverfahren, bei dem im Gegensatz zur ↑ Homöopathie Krankheiten mit entgegengesetzt wirkenden Mitteln behandelt… …   Das Herkunftswörterbuch